Festival DELCO 2016 du 3 au 7 Mai

nullPour cette cinquième édition, le festival DELCO met l’accent sur la transversalité des musiques expérimentales, leur transmission et leur mise en scène et en images.
Le pluridisciplinaire Christian Marclay, inventeur du turntablism, compositeur et éminent vidéaste/plasticien, présentera ses processus originaux de création. Les grands contrebassistes/improvisateurs Barre Phillips et Mark Dresser se prêteront au jeu du concert télématique.
La musicienne et vidéaste Vicki Bennett viendra interpréter sa dernière composition visuelle et sonore.
Le collectif TRIG créera un concert spectacle tout public, O(h)M,triturateur sonique, destiné à faire découvrir aux petits et aux grands le foisonnement des musiques expérimentales.
Autant de propositions pour éclairer différemment la musique.

PROGRAMME :

MARDI 3 MAI 19H INAUGURATION PLACE DE LA CALADE GRATUIT
LA GALERIE FROM POINT TO POINT ÉLABORERA UNE EXPOSITION EN RÉSONANCE AVEC LA PROGRAMMATION DELCO, TANDIS QUE FMX NOUS LIVRERA SES DERNIERS TRAVAUX.
Animateur radiophonique gardois (RAJE, FUZE), Fabrice Michel aka FMX développe depuis maintenant plusieurs années un art bien à lui, celui de la «mixologie» : usant de samples, de collages et de superpositions sonores, il fait un retour sur la musique, savante ou populaire et en donne une réinterprétation unique et singulière qui débouche sur la création d’un genre à part entière : la musique d’auditeur.
www.mixcloud.com/FMXMixologies
null

MERCREDI 4 MAI 17H CONCERT SPECTACLE THÉÂTRE C. LIGER 10/6/4€TOUT PUBLIC À PARTIR DE 6 ANS
O(H)M. TRITURATEUR SONIQUE PAR LE COLLECTIF TRIG
JEAN-FRANCOIS OLIVER : VIBRAPHONE, ÉLECTRONIQUE, JULIEN MAURI : BATTERIE, PERCUSSIONS, OBJETS, OLIVIER LÉTÉ : BASSE ÉLECTRIQUE, ELSA HOURCADE : MISE EN SCÈNE, CHRISTOPHE BLANC : SCÉNOGRAPHIE, NATHALIE DUCASSE : LUMIÈRE, JULIEN BEFFARA : SON
A travers un récit décalé et graphique, trois musiciens-compositeurs entrainent les spectateurs à la découverte des échos du jazz, du rock et de leurs inépuisables variations. Ils nous initient au foisonnement des musiques atypiques, issues des répertoires expérimentaux (musique concrète, sérielle, répétitive, bruitiste, …). Pour explorer tous ces genres musicaux, ils élaborent progressivement une mystérieuse machine : le triturateur sonique. Tout commence avec un drôle d’objet, entre monolithe de science-fiction et totem chimérique, qui attire l’attention de trois «triturateurs» de sons en panne d’inspiration. A force de manipulations, ils déclenchent accidentellement une première vibration qui va entrainer toute une série d’expériences musicales et acoustiques. Pour prolonger et enrichir cette première résonance, les triturateurs s’agitent et accumulent autour du totem-monolithe tout un tas d’instruments, de câbles, de pédales, d’enceintes et de machines. Se dessine alors pas à pas un laboratoire aux allures de pieuvre électronique où ils triturent son et musique pour le plaisir des oreilles et des yeux.
http://www.webtrig.org/?p=856
Spectacle en co-accueil Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine, Le Théâtre Christian Liger et Le Périscope (Nîmes). En coproduction avec le Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine et Le Périscope (Nîmes). Avec le soutien de Paloma – scène de musique actuelles de Nîmes Métropole, la Ville de Nîmes (30) et la Ville de Pézenas (34), la SPEDIDAM, la SACEM.
null

MERCREDI 4 MAI 20H30 PROJECTION LE SÉMAPHORE 7/5,50€(- DE 25 ANS) EN PARTENARIAT AVEC ANIMA.
STUPOR MUNDI DE THOMAS BERTAY ET PACÔME THIELLEMENT, FRANCE – 2016 – 2 x 50 MIN, SUIVI D’UNE RENCONTRE AVEC LES RÉALISATEURS.
Le nouveau film du réalisateur Thomas Bertay et de l’exégète pop gnostique Pacôme Thiellement est un documentaire sur le musicien Frank Zappa, mais pas que. C’est à la fois l’Histoire vue à travers le prisme du carnavalesque, une histoire des freaks de Los Angeles et le récit mythique des hommes qui mangèrent la Montagne. C’est une vision de la politique lue à travers les clés de la pataphysique. Une histoire des Hippies, des Yuppies et du Père Ubu.
www.pacomethiellement.com
www.sycomorefilms.com

JEUDI 5 MAI 19H CONCERT THÉÂTRE LE PÉRISCOPE 10/8€ Un pass de 12€ donnant accès aux concerts du Périscope et du Spot sera disponible.
CHRISTIAN MARCLAY/ENSEMBLE BABEL TROIS OEUVRES DE CHRISTIAN MARCLAY AU PROGRAMME :
SHUFFLE (PAR BABEL ET DES ÉLÈVES DU CONSERVATOIRE DE NÎMES, SUITE À
UNE MASTERCLASS AVEC LAURENT ESTOPPEY) SCREENPLAY ET THE BELL AND THE GLASS PAR BABEL

CHRISTIAN MARCLAY : COMPOSITION, ANTONIO ALBANESE : GUITARE, ANNE GILLOT : FLÛTES À BEC, CLARINETTE, LUC MÜLLER : BATTERIE, NOËLLE REYMOND : CONTREBASSE, LAURENT ESTOPPEY : SAXOPHONE, PAUL SMITH : INSTALLATION VIDÉO.
«La musique est un matériau», tel est le leitmotiv qui rythme l’oeuvre de Christian Marclay, artiste new-yorkais d’origine suisse né en 1955. Dans une trajectoire reliant Marcel Duchamp au Pop Art et Fluxus, Marclay révèle aussi une énergie nourrie du punk et de la performance qui renforce la dimension subversive de son travail. Tout en multipliant les concerts en tant que DJ expérimental, il compose depuis plus de 25 ans une oeuvre plastique qui met la musique au coeur de ses enjeux et de son esthétique.
Créé en 2006 à Lausanne, l’ensemBle baBel présente une nouvelle manière de s’approprier les musiques ancienne, classique ou contemporaine au travers de démarches originales et par le biais de l’ improvisation.

baBel présente des projets explorant l’art de l’arrangement, du remix, mais également des possibilités d’élargir le répertoire grâce à une approche de la musique intégrant les nouvelles technologies ainsi que la confrontation à d’autres cultures musicales.
www.ensemblebabel.com • L’ensemBle baBel est soutenu par la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud.

JEUDI 5 MAI 22H CONCERT LE SPOT 6€ (Un pass de 12€ donnant accès aux concerts du Périscope et du Spot sera disponible.)
ALGECOW BASTIEN PELENC : CHANT, CLAVIERS DE TOUTES TAILLES, TOY PIANO, JOUETS, OBJETS, THOMAS BARRIÈRE : GUITARE DOUBLE MANCHE, GROSSE CAISSE, CAISSE CLAIRE, BIDON D’ESSENCE, TOY PIANO, JOUETS, OBJETS.
L’appellation évoque un univers en chantier, interzone de friches vipérines, où poussent l’euphorbe vivace et la construction modulaire aux senteurs migratoires et transit saturnien. Revenus de l’âge de pierre, ils font tourner leur meule à aiguiser et apportent avec eux le chant frappé, des accords délicieusement fouettés, l’abrupt et le tonitruant. Les derviches d’Algecow, Thomas Barrière et Bastien Pelenc, sont deux fiers chevaliers d’une pop hybride et ultra inventive.
https://soundcloud.com/a-l-g-e-c-o-w

VENDREDI 6 MAI 14H CONFÉRENCE ECOLE DES BEAUX-ARTS ENTRÉE LIBRE
Christian Marclay, accompagné de Laurent Estoppey (ensemBle baBel), animera une discussion autour de son travail plastique et musical.
Ils développeront plus particulièrement la conférence autour des compositions basées sur des partitions graphiques comme celles que nous aurons pu entendre la veille au Périscope.

VENDREDI 6 MAI 19H00 PROJECTION ET CONCERT à LE CRIC 7€
THE WORKMAN DE SAM HARFOUCHE, MARC SIFFERT ET BARRE PHILLIPS FILM DOCUMENTAIRE EN AVANT-PREMIÈRE EN PRÉSENCE DES AUTEURS
Né le 27 octobre 1934 à San Francisco, Barre Phillips a joué un rôle majeur dans l’émancipation de la contrebasse dans le contexte de la musique improvisée, transposant des techniques issues de la création contemporaine au domaine du jazz. Adepte du solo, qu’il a été parmi les premiers à expérimenter, il compte au nombre de ces musiciens qui, dans la seconde moitié des années 1960, ont fait office de passeurs
entre le free jazz tel qu’il avait émergé aux Etats-Unis et l’écho qu’il rencontrait chez les nouveaux improvisateurs européens. La singularité de ses recherches et sa démarche de reconsidération libertaire de l’instrument en ont fait un musicien de référence pour des générations de contrebassistes attirés par les vertus de la libre improvisation.

« TUNING » OLIVIER LÉTÉ : BASSE ÉLECTRIQUE, DEUX AMPLIS, SANS PÉDALE D’EFFET
Chercher un seul son façonnable, désaccorder l’instrument, travailler avec des objets, le hasard. Ecrire des débuts d’histoires et raconter leurs suites mélodiques, lancinantes, répétitives. Evoquer la route qui défile : les grandes lignes droites, les forêts de part et d’autre de la voie, les usines sans fin qui brillent dans la nuit. Les vibrations du moteur se confondent avec celles de l’instrument, une trame aux variations imprévisibles soumise aux caprices de la machine.

SAMEDI 7 MAI 20H CONCERTS PALOMA 13/10€ PRÉ-VENTE : 10€/7€
BARRE PHILLIPS/MARK DRESSER, C’EST PAR UN PROCÉDÉ TÉLÉMATIQUE QUE CES DEUX GÉANTS DE LA CONTREBASSE JOUERONT À LA FOIS POUR LE PUBLIC DE PALOMA ET CELUI DE L’UNIVERSITÉ DE SAN DIEGO, USA.
Barre Phillips sera au club de Paloma. L’ouverture musicale incroyable de ce dernier l’a amené à côtoyer des personnalités aussi différentes qu’illustres (Jimmy Giuffre, Ornette Coleman, Archie Sheep…). Mark Dresser, lui sera à San Diego. Ardent promoteur de la création live via internet, ce contrebassiste ne cesse depuis plusieurs décennies de nous prouver son talent avec des musiciens comme Tim Berne, Dave Douglas, Anthony Braxton, ou encore John Zorn.
Le dialogue entre ces deux musiciens sera rendu possible et restitué grâce à un dispositif sonore et visuel élaboré par l’équipe de FrenchKiss.
www.barrephillips-emir.org
www.mark-dresser.com

-ION : FORMATION DE JAZZ FRANÇAIS NÉE EN 2015, ELLE RÉUNIT DES IMPROVISATEURS PASSIONNÉS PAR L’ÉCRITURE : AYMERIC AVICE : TROMPETTE, BUGLE, OLIVIER LÉTÉ : BASSE ÉLECTRIQUE, PHILIPPE LEMOINE : SAXOPHONE TÉNOR, SAMUEL SILVANT : BATTERIE.
La musique de -ion est une espèce de jazz électriquement chargée qui a gagné, ou perdu, un ou plusieurs idiomes de cette musique. -ION n’est donc pas jazzistiquement
neutre. Le nom du groupe est aussi un hommage aux grandes oeuvres discographiques, qui influencent en partie l’univers du groupe : Extrapolation, Innervision, Expression, Inventions…
La musique de -ion est ainsi, sans complexe. Son énergie empruntant autant à la free music d’Ornette Coleman qu’aux impressionnistes français ou aux improvisateurs européens.

CITATION CITY PAR PEOPLE LIKE US DERRIÈRE LE PSEUDONYME DE PEOPLE LIKE US SE CACHE VICKI BENNETT, UNE ARTISTE ANGLAISE POST-POP PRATIQUANT L’ART DU COLLAGE VISUEL ET
SONORE AINSI QUE DU DÉTOURNEMENT.
Elle livrera à Paloma sa dernière oeuvre audiovisuelle, Citation City, constituée d’une multitude de documents relatifs à la ville de Londres et assemblés selon un procédé inspiré du Das Passagen-Werk de Walter Benjamin (dans lequel le philosophe tenta une interprétation globale du XIXème siècle et de son équivoque modernité à travers les passages parisiens).
www.peoplelikeus.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>